Agence de voyage à Montréal

514 866 0007 ou 1-877-677-4887
(sans frais)
Accueil Europe Moyent-Orient Afrique Sud
Circuits  . :  Séjours  . :  Hébergements  . :  Croisières  . :  Voitures
Égypte
Égypte
> Abou Simbel
> Abydos
> Alexandrie
> Assouan
> Dashour
> Denderah
> Edfou
> Guizeh (Giza)
> Kom Ombo
> Le Caire
> Louxor
> Memphis
> Mer Rouge et Sinaï
> Nubie et Lac Nasser
> Oasis et désert occidental
> Saqqarah

Destinations
> Égypte
> Émirats Arabes Unis
> Jordanie
> Liban
> Oman
> Syrie
> Turquie

Tous les guides
> Monde
> Afrique
> Amériques
> Europe
> Les îles
> Moyen-orient
> Assurance croix bleue
> Outils de voyage


Oasis et désert occidental

Les Oasis du Désert Occidental


De majestueux paysages désertiques parsemés d’oasis verdoyantes et de sources chaudes s’étendent du Nil jusqu’à la frontière libyenne. Ces lieux envoûtants offrent une chance de contact avec les cultures traditionnelles des nomades sédentarisés du désert. 

dakhla oasis Egypte Moyent-Orient

De majestueux paysages désertiques parsemés d’oasis verdoyantes et de sources chaudes s’étendent du Nil jusqu’à la frontière libyenne. Ces lieux envoûtants offrent une chance de contact avec les cultures traditionnelles des nomades sédentarisés du désert. 


BaharyiaMomie d'or Bahareya Egypte Moyen-Orient

Aussi appelée « l’oasis du nord », cette dépression désertique faite de roches volcaniques d’environ 4000 km2 est connue depuis l’Antiquité pour ses minerais, ses jardins fertiles, ses eaux curatives, et les vues spectaculaires qu’offrent les formations volcaniques sombres et dentelées qui émergent du désert. Ce site est devenu célèbre dans le monde entier lorsqu’une immense nécropole datant de l’époque gréco-romaine a été découverte par hasard à la fin des années 1990. Les tombeaux contenaient des milliers de momies décorées d’or. Cette découverte étonnante a valu à ce site le nom de « Vallée des momies d’or ».

Kharga

L’oasis la plus au sud du désert occidental était autrefois une étape importante sur la route des quarante jours, fréquentée par les marchands de chameaux et d’esclaves. Aujourd’hui, Kharga, la capitale administrative de la province de la « Nouvelle Vallée », vaut le détour pour ses sites anciens : le Temple d’Hibis, seul témoignage architectural de l’occupation perse en Égypte et la nécropole chrétienne de Bagawat, une des plus anciennes de l’époque chrétienne. Accrochée à flanc de colline, elle regroupe plusieurs centaines de tombes datant du Ve siècle. Certaines ont conservé, sur leurs murs, des scènes peintes de l’Ancien et du Nouveau Testament.

Désert Blanc Egypte Moyen-Orient     Bashandi Egypte Moyen-Orient     Désert Blanc Egypte Moyen-Orient

Dakhla

Ici, on oublierait presque le désert tant la terre est fertile. Le vert luxuriant des nombreux vergers, champs de trèfle, de riz et de cacahuètes, offre un contraste saisissant avec les dunes aux tons miel et les carrières de roches rose pastel aux alentours. Dakhla se présente comme une succession de palmeraies, de vergers et de cultures maraîchères. Le village de Qalammun et la vieille ville fortifiée d’El Qasr, tous deux bâtis entièrement en briques crues avec un labyrinthe de ruelles recouvertes de tapis en roseau, sont particulièrement pittoresques. Le temple romain de Deir El Hagar et les tombes romaines d’Al Mozawaka valent le détour.

Farafra

La plus isolée des Oasis. C'est de là que partent les safaris en 4x4 ou en chameau à destination du désert blanc. Farafra s’étend sur un plateau de sable blanc piqueté de quelques taches de verdure qui cachent quelques maisons de terre. À partir de Qasr el-Farafra, le village le plus important, des sentiers de sable permettent de sillonner la palmeraie, où jouent les rayons du soleil. Ne pas manquer l’excursion dans le désert Blanc, à une quarantaine de kilomètres de l’oasis. Après le sable et les roches noires apparaissent d’étranges concrétions calcaires en forme de pyramides, de champignons, d’icebergs, qui s’étendent à perte de vue. Un spectacle féerique au lever ou au coucher du soleil.

Siwa

Sur fond d’impressionnantes collines corrodées et d’une mer de dunes, Siwa, la plus au nord des grandes oasis du désert libyque, surgit tel un mirage. Parsemée de concrétions calcaires, de sources d’eau minérale et de deux lacs salés, elle vit de la culture des dattes et des olives, ce qui lui donne un petit air de jardin d’Éden. Un paradis longtemps resté isolé du reste du monde où ses habitants d’origine berbère conservent et perpétuent encore leurs coutumes, traditions et leur langue. Au centre de la bourgade de Shali, la principale ville de l’île, se dressent d’étranges ruines fantomatiques : c’est l’ancien village détruit, au siècle dernier, par des pluies diluviennes. Quelques pistes de sable mènent au Temple de l’oracle d’Amon, que vint consulter Alexandre le Grand. Siwa est aussi réputé pour ses superbes bassins romains, dont les Bains de Cléopâtre.


Consultez votre agence de voyage Travelnet pour plus d'informations et des offres sur cette destination.


Ameriques  . :   Europe  . :   Moyen-Orient  . :   Afrique   . :   Asie