Agence de voyage à Montréal

514 866 0007 ou 1-877-677-4887
(sans frais)
Accueil Europe Moyent-Orient Afrique Sud
Circuits  . :  Séjours  . :  Hébergements  . :  Croisières  . :  Voitures
Égypte
Égypte
> Abou Simbel
> Abydos
> Alexandrie
> Assouan
> Dashour
> Denderah
> Edfou
> Guizeh (Giza)
> Kom Ombo
> Le Caire
> Louxor
> Memphis
> Mer Rouge et Sinaï
> Nubie et Lac Nasser
> Oasis et désert occidental
> Saqqarah

Destinations
> Égypte
> Émirats Arabes Unis
> Jordanie
> Liban
> Oman
> Syrie
> Turquie

Tous les guides
> Monde
> Afrique
> Amériques
> Europe
> Les îles
> Moyen-orient
> Assurance croix bleue
> Outils de voyage


Alexandrie


Alexandrie

Créée en 332 av. J.-C., par Alexandre le Grand pour favoriser les échanges commerciaux, Alexandrie s'enrichit rapidement pour devenir une grande capitale cosmopolite et l'une des plus brillantes métropoles du monde méditerranéen.Aujourd'hui, et même si elle est la seconde ville du pays, Alexandrie n'Alexandrie Egypte Afriquea rien de particulièrement égyptien, il y règne une atmosphère résolument cosmopolite et méditerranéenne. Sous l'égide du nouveau gouverneur, Alexandrie entreprend de vastes travaux de modernisation,restauration du front de mer et enfin la construction de la nouvelle bibliothèque. Mais la fascination que suscite Alexandrie ne serait pas entière sans la passion des nombreuses équipes archéologiques qui,chaque jour, fouillent, explorent et exhument les trésors des gloires passées. Aujourd'hui, on remarque encore de superbes immeubles rococo, souvenirs de cette période fastueuse qui s'est achevée dans les années 1950 avec la révolution du président Nasser.


À visiter :

La « Bibliotheca Alexandrina » L'héritage du savoir.Bibliotheque Alexandrie Egypte
Inaugurée le 16 octobre 2002, c'est, en premier lieu, un bijou architectural. Gageons qu'elle engendre une renaissance de la ville dans tout ce qu'elle a de plus noble.C'est évidemment une bibliothèque ultra moderne, qui à long terme devrait réunir 10 millions de documents et accueillir 2000 chercheurs à la fois. C'est un vaste complexe orienté vers la culture et la connaissance. Découvrez les salles d'expositions permanentes sur l'Histoire d'Alexandrie, le musée des manuscrits anciens, le musée archéologique, et le musée des sciences. Sa vocation est de fournir toutes les informations et la documentation nécessaires aux chercheurs du monde entier.

Le Musée gréco-romain
Fondé en 1892 par l'archéologue G. Botti, le musée gréco-romain renferme des antiquités proprement pharaoniques et des vestiges des premiers temps chrétiens. Vous découvrirez, entre autres, une très belle collection d'amulettes, de bijoux et d'orfèvrerie datant de l'époque des pharaons, ainsi qu'une importante statuaire gréco-romaine.

La colonne Pompée
La plus haute colonne du monde gréco-romaine, haute de 30 m, venant des carrières de granit rose d'Assouan se dresse au sud de la ville. Selon des recherches effectuées à Alexandrie, il semblerait que la colonne Pompée faisait partie du Sérapeum.
De nombreuses statues ont été redressées au pied de la colonne, dont plusieurs de Ramsès II et un gros scarabée. Vous pouvez contempler la colonne de l'extérieur sans acquitter le droit d'entrée.

Les Catacombes de Kom el Chouqafa
Taillées dans la roche montagneuse au cours du IIe siècle après J.-C., les catacombes de Kom-al-Chouqafa constituent le plus grand site funéraire d’Égypte, offrant suffisamment d’espace pour accueillir quelque 300 dépouilles mortelles, sur trois niveaux souterrains. Le niveau le plus bas est aujourd’hui inondé, mais un escalier en colimaçon permet d’accéder aux deux niveaux supérieurs, comprenant une salle à manger (triclinium), dans laquelle étaient organisés les repas funéraires, et le tombeau principal, avec son mélange éclectique de symbolisme égyptien, grec et romain.

Amphithéâtre romain
L’Amphithéâtre romain de « Kom-el-Dick » fut découvert enfoui sous des masses de gravats, au-dessous d’un fort datant de l’ère napoléonienne. Il s’agit du seul exemple connu de théâtre romain, typiquement semi-circulaire, sur le territoire égyptien.

Le fort du Sultan Qaïtbai
Ce fort, construit à la fin du XVe siècle par le sultan Al-Malik, sur l'emplacement du célèbre phare d'Alexandrie, est l'un des plus importants vestiges du système défensif arabe. Bel exemple d'architecture du système défensif arabe, sa terrasse offre depuis la digue Est, une jolie vue sur la baie. Depuis peu, il est le cadre de fabuleuses recherches sous-marines. Au rez-de-chaussée le fort abrite le musée de la vie sous-marine d'Alexandrie.
À propos du Phare d'Alexandrie
Considéré dans l'Antiquité comme l'une des sept merveilles du monde, il tenait son nom de l'île de Pharos ou Sostrate de Cnide l'avait érigé. La hauteur de la tour atteignait les 120 mètres. Même si le phare d'Alexandrie est à jamais détruit, la ville laisse entrevoir une atmosphère magique.

Le Palais de Montazah
À l'extrémité de la corniche d'Alexandrie, se situe le domaine de Montazah, ancienne résidence estivale de la famille royale, qui s‘étend sur près de 150 ha en bordure de mer. Ce palais moderne se visite.
Flânez dans les jardins et laissez vous séduire par l'atmosphère qui y règne.

Transports :
En avion : Alexandrie compte 2 aéroports proches du centre ; El Nozha, proche du centre-ville et Borg el-Arab à 50 km à l’ouest. British Airways effectue la liaison via Londres ainsi que Lufthansa via Francfort.
Pour circuler dans Alexandrie, on recommande les taxis jaune et noir, ou orange et noir, qui sont bon marché, ainsi que les tramways, qui sont pratiques et enfin les minibus, il suffit de leur faire signe pour les arrêter.

Consultez votre agence de voyage Travelnet pour plus d'informations et des offres sur cette destination. 


Ameriques  . :   Europe  . :   Moyen-Orient  . :   Afrique   . :   Asie